Berry-Touraine

Une mission passionnante

Mis à jour le 22/07/2014

Lorsque son père, exploitant et délégué MSA depuis les années 70, lui a demandé de se présenter aux élections MSA de 2005, Alain Bimbault n'a pas hésité et a été… élu. Président de l'échelon local de Belâbre depuis 2010, il considère sa tâche passionnante. Au point de poursuivre l'aventure aux prochaines élections.

« Ce n'est pas facile d'être connu ou reconnu en tant que délégué par la population. Pourtant, nous avons la chance par les actions de terrain que nous menons de nous faire connaître » estime Alain Bimbault, éleveur d'ovins à Lignac. Être impliqué et actif, oui, mais à condition que les projets soient en lien avec les activités du canton et qu'ils aient un sens. Qu'il s'agisse de la manipulation-contention des ovins, le café-débat sur la préparation à la retraite ou les gestes de premiers secours, il s'agit à chaque fois d'actions qui répondent aux besoins locaux. « L'objectif, c'est que les participants en retirent quelque chose » explique Alain Bimbault. Président impliqué, il se considère avant tout comme un délégué, ce qui lui fait préférer le «  nous » au « je ».


La retraite en toute convivialité


Avec une moyenne d'âge élevée dans le canton, l'idée a germé d'informer les exploitants sur leur retraite. « Le constat, c'est qu'il y a un réel besoin d'information sur la cessation d'activité pour cette population » confirme Alain Bimbault. Le format d'un café-débat est retenu, « un moment convivial, mais avec une durée contenue pour conserver l'attention du public » et la date du 21 novembre 2013 est choisie. Alain Bimbault en profite pour associer l'agence du Blanc à cette action : « les inscriptions au café-débat ont eu lieu à l'agence : une manière de la faire connaître et de démontrer que la MSA est encore présente près de chez nous ». Si lors du café-débat c'est la MSA qui a présenté les évolutions relatives à la réforme des retraites, « nous avons sollicité un notaire qui a expliqué comment gérer la transmission de son exploitation. » . Alain Bimbault est convaincu que « mener des actions avec des partenaires, cela permet d'enrichir les débats, d'élargir les horizons ».  60 personnes sont venues et 10 d'entre-elles se sont inscrites à un stage de préparation à la retraite 3 mois plus tard.

Les prochaines élections approchent. « Tous les délégués et moi-même effectuons déjà un travail d'information autour de nous sur le rôle du délégué et ses missions. Nous sommes dans les temps.».  Après 2 mandats, Alain Bimbault n'envisage pas de raccrocher. « Il y a encore beaucoup à faire et notre mission est passionnante. Tant que la motivation sera là, je continuerai !».

Pourquoi pas vous ?

Déposez votre candidature : vous avez jusqu'au lundi 8 décembre pour vous porter candidat !