Berry-Touraine

Guy Terrier, le social est notre moteur

Mis à jour le 22/07/2014

Délégué MSA depuis 1980, Guy Terrier a gravi tous les échelons de la fonction. Président de l'échelon cantonal de Mer depuis deux mandats, il n'exclut pas d'en briguer un troisième.

Guy Terrier est un terrien solidement enraciné. Son univers ? Le monde rural, l'agriculture dont il fait métier avec en continuité, des responsabilités associatives et professionnelles. L'homme s'intéresse aussi à ce qui enrichi son quotidien local. Sapeur-pompier volontaire, il s'implique dans la vie communale depuis 31 ans en qualité de conseiller municipal, puis d'adjoint au maire et enfin de maire, « ça ce n'était pas prévu ! » dit-il en faisant référence aux dernières élections municipales. Rien d'étonnant donc à ce qu'il soit délégué MSA depuis 1980 ! Guy Terrier est ainsi, « le social est notre moteur. » Sa façon à lui « d'apporter son grain de sel, du moins je l'espère.» Agrémenté si besoin est « d'un coup de gueule. Je suis connu pour cela. C'est ce qui fait bouger les choses je pense. »  
Le délégué s'interroge parfois de savoir si les agriculteurs ont conscience du rôle joué par ces représentants de la MSA sur le terrain. « Je ne sais pas si nous sommes reconnus, voire connus. Ils ne savent pas ce que l'on fait. Pourtant nous faisons notre possible pour faire remonter les choses plus haut, faire connaître nos actions de terrain et intervenir quand c'est nécessaire pour que certains bénéficient des droits auxquels ils peuvent prétendre ou s'ils ont besoin d'une aide. »


Impliqué dans une nouvelle action


En 2011, Guy Terrier participait au groupe de pilotage organisateur d'un café-débat sur la préparation à la retraite pour les exploitants agricoles à Saint-Léonard-en-Beauce. Un rendez-vous apprécié pour le thème retenu et un peu aussi… pour les saveurs thé, café, chocolat et gâteaux faits maison qui allaient avec !
Cette année, il s'implique à nouveau au côté de Jean Barbier, Philippe Beaujouan, président de l'échelon local de Marchenoir/Ouzouer-le-Marché, Suzanne Breton, Nicole Laubert et Michel Salmon, président Blois 1, 3, 4, 5. « A plusieurs cantons, on peut faire des choses ! » Cette fois, il s'agit d'un apéro-débat intitulé : Stress au quotidien, on en parle avec sérieux et humour ! Ce n'est pas par hasard. « Touché par le stress, on l'est tous plus ou moins à un moment de notre vie. Un coup dur dans la famille, la déprime qui s'installe, des pensées qui commencent à vous trotter dans la tête, qui vont au-delà… il faut faire quelque chose ! » Pour que ceux qui sont touchés, en parle. « Les autres n'hésitent plus à vous aborder, à vous demander comment vous allez… ça fait du bien ! »  

Pourquoi pas vous ?

Déposez votre candidature : vous avez jusqu'au lundi 8 décembre pour vous porter candidat !