Berry-Touraine

Etre disponible pour les autres

Mis à jour le 22/07/2014

Avoir les deux pieds dans le même sabot, elle ne connaît pas. Suzanne Breton est une « remuante ». Débordante d'énergie, elle se démène pour aider, informer ceux qui n'ont pas le temps. Pour rendre les femmes (plus) visibles.

Suzanne Breton est engagée syndicalement depuis longtemps. « Ce doit être héréditaire ! Cela vient aussi de l'éducation reçue, d'être disponible pour les autres. » Pour ceux qui n'ont pas forcément le temps, trop pris par le travail. Pour les femmes, « souvent très impliquées sur le terrain mais particulièrement peu représentées dans les instances professionnelles. » Le manque d'attirance ? « De temps ! Quand vous êtes sur une exploitation en polyculture-élevage, avec des enfants, vous ne pouvez pas tout faire. » Mère de quatre enfants, Suzanne Breton en sait quelque chose. « Pendant une période je n'ai pas pris de responsabilités. » Ses petits grandis, elle se rattrape, multiplie les casquettes… elle est partout. « Pour les autres, pas pour moi. Je n'ai aucune velléité de pouvoir ! Par mon engagement, je souhaite faire avancer les choses, dans la profession, pour les femmes, pour l'agriculture. »

Son engagement en qualité de déléguée MSA va dans ce sens. « Pour véhiculer l'information. Souvent les gens critiquent, surtout quand il faut cotiser : on voit la MSA quand il faut payer, on ne voit pas tout son côté prévention, les actions menées (exemple : café débat retraite, les ateliers du bien vieillir…). Les gens ne vont pas chercher cette information. Il faut la faire connaître et les élus sont un bon relais. »


Suzanne Breton, en quelques dates


1952 – 1er mars : naissance à Saint-Martin-des-Landes (Orne), « une normande ligérienne » précise-t-elle
1992 -  Diversification de la production avec la mise en place d'une culture
            d'asperges vertes
2002 – Conjointe collaboratrice sur l'exploitation céréalière de 64 ha, au côté
            de son mari, Jean-Yves (suite à la dissolution d'un GAEC familial)
            et le développement d'une activité de chambres d'hôtes sous l'enseigne
            « Accueil paysan »
2006 – Suzanne s'installe sous le statut d'entreprise individuelle avant de créer une
            SCEA avec ses enfants et son mari
2010 – Elue déléguée de l'échelon cantonal de Mer (Loir-et-Cher)


Zoom sur…


Le TESA facilite la vie des employeurs agricoles. En ligne, c'est encore mieux ! « Lorsque des améliorations de ce type se font, ce serait bien de consulter les utilisateurs ! » Suzanne Breton avait abordé le sujet en 2011 à l'occasion de l'assemblée générale de la MSA Berry-Touraine. « Des producteurs de fruits et légumes étaient demandeurs d'information, voire de formation. J'emploie moi-même des saisonniers  et je l'utilise. Quand je vois comment certains remplissent ce document, cela me fait peur, pour l'employeur et pour le salarié. »
L'idée fait son chemin ! Le 22 avril dernier, à son initiative et avec le soutien et la participation des représentants de la FDSEA 41 et de la MSA, une dizaine de producteurs d'asperges et de fraises du département se retrouvent à la Maison de l'agriculture à Blois pour découvrir ce service, faire part de leurs remarques, obtenir des réponses à leurs questions. La formule a fait l'unanimité. « Certains participants m'ont confirmé avoir appris beaucoup de choses. Cette démarche mérite d'être renouvelée, avec des simulations, par secteurs géographiques et ouverte à tous les employeurs. Tellement de choses changent en matière de législation, comment être toujours (bien) informé ! C'est pourquoi j'aime partager mes connaissances. Garder les choses pour soi n'a pas de sens ! »

Pourquoi pas vous ?

Déposez votre candidature : vous avez jusqu'au lundi 8 décembre pour vous porter candidat !